FORUM FÉMININ DU QUÉBEC POUR LES QUÉBÉCOISES
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un billet Dangereux (4)

Aller en bas 
AuteurMessage
Bergère
Femme d'or de Féminibec
Femme d'or de Féminibec


Féminin
Nombre de messages : 3006
Age : 67
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Science de l\'être
Humeur : Amicale
Date d'inscription : 11/10/2008

MessageSujet: Un billet Dangereux (4)   Dim 25 Jan - 15:46:46



Le curieux joueur empoche ses gains et sort du Casino.Max profite de cette occasion pour rencontrer le croupier sortant de la même table de jeu du joueur gagnant. Commissaire au criminel disait-il en sortant sa plaque d’identité.
- J’ai quelques questions à vous poser au sujet du joueur qui vient de quitter votre table.
- Oui, lesquelles, qu’est-ce que vous voulez savoir? Je vais répondre seulement si ça n’intervient pas au secret professionnel dont je suis lié.
- J’ai remarqué en vous observant, le joueur et toi , vous étiez en conversation, n’est-ce pas interdit de parler avec le client?
-Non, M. Le Commissaire pas quand le joueur explique le pourquoi de sa mise.
Il me disait simplement qu’il jouait les dates de naissance de ses proches ou de ses petites amies. Plusieurs fois, il lui était arrivé d’avoir trois bons numéros. Une fois même, il avait eu quatre bons numéros et il avait gagné «Le Pérou», c’est-à-dire le gros lot. Une chance sur 13 983 816 d’avoir six bons numéros. De quoi bâtir des châteaux en Espagne ; une chance sur près de quatorze millions et ils annonçaient "cent pour cent des gagnants ont tenté leur chance"; oui, on pouvait dire que les créatifs publicitaires du Loto avaient un certain talent de faire croire que tout est possible.

- Souvenez-vous des dates qu’il a données pour jouer les mises? Est-ce qu’il vient souvent ici? Le connaissez-vous ?
- Franchement non à toutes ses questions.
- Merci de m’avoir accordé un peu de votre précieux temps.
- De rien M. Le commissaire et bonne chance dans votre enquête.

Cette fois, c’était plutôt manque de chance pour le commissaire, il pourrait éventuellement appeler cette affaire "le meurtre mystère à la loterie". Hypothèse de Max : Lego est peut-être un copain de Lelièvre, vont au casino ensemble. Ils gagnent. Comme c’est Lego qui a gardé le ticket, il touche le gros lot et refuse de partager. Le copain tue Lego. On a vu des copains se tuer pour des sommes bien plus dérisoires. Facile; mais le commissaire pensait que c’était trop simple comme solution. Même simpliste; car cela ne collait pas avec la personnalité de Lego. Mais alors, quel lien pouvait-il y avoir entre Lego,
l’assassin et ce fichu billet de loto ? That was the question, Sherlock. Le commissaire rejoint son collègue à l'extérieur du casino .
--Lafouine, notre enquête piétine, on est dans un cul-de-sac, mon pote. Je me posais cette question, à savoir quel lien il y a entre Lego, lego, l'assassin et ce fichu de billet de lotto?
--C'est cà, l'énigme à résoudre à présent, patron!
--Je ne lâcherai pas tant que je n'en aurai pas trouvé la solution ou je ne m'appelle pas Max le têtu.
--Pour être têtu, vous l'êtes, patron, ça oui! et c'est un défaut indispensable dans notre métier, il faut être entêté, curieux, persévérant et avoir la capacité de travailler en équipe, seule, on n'arriverait pas.
--Vous oubliez l'humilité, patron..
--L'humilité???
--Être assez humble pour ne pas ramener à soi, seul, toute la gloire lorsque l'enquête a été concluante en mettant la main sur les coupables.
--Ah! ça? Mais oui, mais oui, Tout-à-la-loupe, tu auras ta part d'encensement.

Quel lien? quel lien? se dit en lui-même Max. On a une victime, un assassin, et ce fichu billet de loterie. Merde! je vais finir par
tout rassembler les morceaux de ce puzzle, foi de Colombarius à la gomme! Il y a de quoi qui m'échappe, c'est écrit dans le ciel. mais quoi, bordel de merde!

--Lafouine, tu te rappelles qu'il y avait un homme posté plus loin du lieu où était posté le tireur et qui le surveillait? Un passant avait porté ce détail à notre attention.
--Je me souviens, patron, c'est au début de l'enquête.
--Si on lançait un appel public, penses-tu que ce témoin nous contacterait?
--Sait-on jamais, on peut toujours essayer.

Un appel à la mémoire du public est diffusé à la radio C J T et à la télé de S O S.

Bonjour, chers auditeur, ici Claude Poirier au micro j’ai un message important que je viens de recevoir du commissaire Max dont je dois vous faire part. Voici ce qu’il contient : il y a eu un meurtre qui s’est produit à la résidence de M. Lego et nous sommes à la recherche d’un témoin qui aurait vu un personnage non identifié. C’est un homme mince à moustache, portant une casquette verte et des vêtements également verts.
Si quelqu’un a eu vent de cette affaire veillez contacter le poste central ou laissez-moi un message sur mon répondeur, mon numéro est 418-814…Je transmettrai votre réponse sans tarder au Commissariat. Mais de grâce laissez- moi vos coordonnées ceci restera dans l’ordre du privé. Merci ! 10-4

Pendant ce temps, un homme attendait près de l’auto le commissaire. Il se présente
– Je suis Michel Lamanche, responsable informatique, J’aimerai monsieur que vous puissiez venir avec moi dans mon antre de la chance.
- Au point où j’en suis, je ne perds rien à prendre un peu de temps avec vous. Je vous suis.

Un endroit où ça sonnait l’or, l’ambiance feutrée des locaux, la qualité du mobilier et des matériaux, le confort moelleux des fauteuils, amenèrent chez Lafortune, ça laisse sur le Commissaire une sensation de surréalisme.

– Que puis-je pour vous, commissaire ?
La question l’a étonnée.
– Je ne sais pas exactement; d’abord la question simple : si je vous donne les sept numéros suivants : 1, 8, 17, 34, 39, 45 et 48, pouvez-vous me dire si ces numéros sont sortis ensemble et quand ?
– Ça, c’est très facile.
Il se tourna vers le clavier de son ordinateur et fit entrer quelques données dans l’ordinateur.
– Voyez-vous, il y a près de quatorze millions de combinaisons des six numéros de 1 à 49; il y a un peu plus de deux cents tirages chaque année, entre le mercredi et le samedi. Si ces nombres ont été choisis au hasard, il y a peu de probabilité de les trouver tous dans un tirage passé.
– Et alors ?
– Et alors, je peux vous dire que ces numéros sont sortis le mercredi 8 juin de cette année, le numéro 17 étant le numéro complémentaire, donc il y a très peu de chances que ces numéros soient le fait du hasard.
– Et vous pouvez me donner les gagnants de ce tirage ?
– Oui évidemment; il y a eu trois gagnants à six numéros dont un a demandé qu’on ne fasse pas de publicité.
– Et si je vous demande son nom, Lamanche réfléchit un court moment :
– A vrai dire, ne pas faire de publicité ne signifie pas ne pas communiquer, surtout à un officier de police judiciaire. Voyez-vous, commissaire, ceux qui ne veulent pas de publicité quand ils ont gagné au loto, ce sont surtout des gens qui ne veulent pas avoir leur photo dans le journal et ensuite se faire taper par des importuns, par les amis ou les connaissances… pour vivre heureux vivons cachés. Le gagnant qui n’a pas voulu de publicité, c’est un monsieur Ernest Lachance, un retraité qui habite dans un village des Cantons de l’Est. Ma foi est-ce que ça peut vous aider ?

– Je ne crois pas, mais donnez-moi toujours ses coordonnées. Je vous assure que l’enquête sera discrète, d’autant plus que je ne vois pas en quoi il pourrait avoir un lien avec mon affaire. J’aimerais avoir également les coordonnées des deux autres gagnants. Et puis, avec votre boîte électronique, pouvez-vous savoir si un certain Jacques Lego a déjà gagné une somme importante au loto ?

– Pas de problème.
Lamanche tapa sur son clavier et attendit deux minutes avant de donner son verdict :
– Pas de Jacques Lego dans nos archives; un certain Loïc Lego de Pontbriant a gagné 62455$ au tirage du mercredi 11 mars. Une autre question ?
– Pas pour le moment.
– Pouvez-vous m’éclairer un tout petit peu sur les raisons de votre requête? Sans trahir bien sûr le secret de l’enquête; je garderai cela pour moi, évidement.
– Au contraire, votre avis me sera utile. Et Le commissaire narra l’histoire et fit part de ses hypothèses.
– Ce qui me pose problème, c’est que je crois que cette histoire de loto est un leurre. Je me demande ce que l’assassin avait derrière la tête. Autrement dit, il aurait pu tuer Lego simplement sans s’embarrasser de ce billet. Après tout, il est possible que le billet dans la main de Lego soit dû à un hasard difficile à comprendre, ou alors on veut nous orienter sur une fausse piste. Vous avez une idée ?

Lamanche réfléchit longuement.
– Le problème est de savoir si c’est un assassin psychopathe. Si ce ticket a une signification quelconque, alors peut-être que la date du 8 juin a une importance capitale. Supposons que les numéros du bulletin soient le fait du hasard et que votre victime était en train de remplir son bulletin au moment où il a été tué, cela représente une probabilité supérieure à 1 sur 100 millions que ces sept nombres correspondent à un tirage déjà passé. C’est vraiment bizarre; je ne suis qu’un informaticien, aussi mon avis est certainement partial.

– Puis-je vous rappeler si j’ai besoin de vos services pour comprendre ? On ne sait jamais
– Je suis à votre disposition et j’aimerais avoir la solution quand vous aurez pris l’assassin.
– C’est promis.

Zéro sur toute la ligne. Le commissaire Max savait bien que son histoire de partage déçu était improbable. Quel secret pouvait bien résider dans ce ticket de loto? Max ne croyait pas au hasard. Il regagna son bureau en roulant sur la route Nationale. Deux affiches de publicité pour le Casino (LOTO : Qui sait ce que vous ferez quand vous aurez gagné?) semblèrent le narguer sur son chemin. Le Commissaire repassa cette phrase des centaines de fois dans sa tête afin de la comprendre mais il n'y parvint pas. ll la nota dans son carnet pour ne pas l'oublier et la soumettre à Lafouine. Ce Lamanche n'avait rien apportéde concret à l'enquête, toute son histoire de probabilité de gagner ne tenait pas debout, à son avis. Ce doit êtreune personne en mal de publicité qui a écouté l'appel au public lancé par M. Poirier qui l'a amené à moi. On oublie ça, c'est sans importance.

SUITE Un billet Dangereux (5)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un billet Dangereux (4)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» F910 L.t/z V. Billet
» Tour de lit dangereux pour les nouveaux nés?
» L'achat du "Billet" (1ère partie)
» Un autre "jeu" dangereux au collège !!
» 7ème croisière du "Billet"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Services gratuits sur Féminibec :: Raconte moi une histoire :: Les archives-
Sauter vers:  

toutMontreal.com 

ref multi-annuaires: Annuaire Automatique - Annuaire Categorille - Annuaire Andrimont - Annuaire ci-dessus - ensival belgique

annuaire Forum sur liendur.be

Ce site est listé dans la catégorie Personnes : Femmes de l'annuaire Actualité du référencement et Dictionnaire

Un jour, on demanda à Bouddha:   - "Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité?"  Il répondit: - "Les hommes qui perdent la santé pour gagner de l'argent et qui, après, dépensent cet argent pour récupérer la santé. A penser trop anxieusement au futur, ils en oublient le présent, à tel point qu'ils finissent par ne vivre ni au présent ni au futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu".
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit