FORUM FÉMININ DU QUÉBEC POUR LES QUÉBÉCOISES
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les blues des profs d'université

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bergère
Femme d'or de Féminibec
Femme d'or de Féminibec


Féminin
Nombre de messages : 3006
Age : 67
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Science de l\'être
Humeur : Amicale
Date d'inscription : 11/10/2008

MessageSujet: Les blues des profs d'université   Sam 8 Nov - 2:11:02


«On est passé de la Révolution tranquille à la régression tranquille.»

Telle est l'une des observations recueillies par les chercheurs Frédéric Deschenaux et Nathalie Dyke, qui ont livré hier les fruits de leur étude toute fraîche sur les professeurs d'université.

Ce qui ressort de cette enquête menée auprès de 1328 professeurs des quatre coins du Québec? Un professeur sur deux (49%) a déjà sérieusement songé à quitter son emploi. Plus d'un professeur sur trois (36,2%) est insatisfait de la vie intellectuelle de son institution. Un professeur sur quatre (25,5%) a déjà eu un problème de santé d'ordre psychologique lié à son travail.

Ce qui est aussi très fortement ressorti, a dit hier la chercheuse Nathalie Dyke, «c'est ce schisme entre les administrateurs (universitaires) et les professeurs». Les professeurs de l'UQAM ont notamment dit à la presque unanimité avoir été en désaccord avec des décisions administratives importantes prises en haut lieu.

Si les relations avec les étudiants sont perçues comme étant très satisfaisantes (à 97% des répondants), les professeurs ont cependant fait certains commentaires peu élogieux à leur égard.

«Certains n'y vont pas de main morte, peut-on lire dans l'étude: les étudiants seraient des illettrés, manqueraient de respect à l'égard des professeurs et ne seraient plus soucieux de faire les efforts nécessaires pour bien travailler. Le plagiat a aussi été dénoncé.»

Au surplus, «certains ont mentionné que l'accessibilité aux études avait contribué à réduire le niveau global de connaissances des étudiants à l'entrée à l'université et à faire baisser les normes d'excellence. D'autres sont allés jusqu'à affirmer que certains étudiants ne devraient pas se retrouver à l'université tant leur niveau de connaissances générales est faible».

«L'anti-intellectualisme des étudiants qui s'attendent à avoir des notes élevées sans fournir les efforts nécessaires a été mentionné. (...) Il semblerait également que le clientélisme ait commencé à être intériorisé chez certains étudiants qui perçoivent leurs professeurs comme des fournisseurs de services.»

Enseigner, ce n'est pas ce que les professeurs préfèrent: 52,3% des professeurs ont dit qu'ils aimaient la recherche et l'enseignement, mais qu'ils penchaient plus vers la recherche, alors que 11,7% ont carrément dit qu'ils aimaient surtout la recherche.

Malgré cela, et même si la conciliation travail-famille est difficile au point d'avoir découragé 10% des répondantes d'avoir un enfant après leur entrée en poste, les professeurs se sont quand même dits satisfaits de leur travail. Les chercheurs n'ont pas caché leur étonnement face à ce taux de satisfaction élevé de 77,2% exprimé par les professeurs. «J'imagine que c'est comme en amour: on peut être satisfait, mais avoir beaucoup de reproches à faire!» a lancé Mme Dyke.

L'étude, intitulée «Enquête sur le corps professoral québécois: Faits saillants et questions», a été rendue publique dans le cadre du colloque de la Fédération québécoise des professeurs d'université dont le thème est «Faut-il reconstruire l'université?»

À cette question, le chercheur Antoon De Baets, de l'Université de Groningen, aux Pays-Bas, est intervenu au micro pour rappeler que tout cela évoque l'étiquette de «McUniversités» déjà largement accolée à ces institutions.

Louise Leduc /La Presse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les blues des profs d'université
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prérequis de l'université
» Université populaire du Mouvement Démocrate
» fusillade sur le campus d'une université au usa !
» [mesure Sarko] la réforme des universités
» Etats-Unis : Massacre à l'université de Virginie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forum de débats :: Actualités à la UNE-
Sauter vers:  

toutMontreal.com 

ref multi-annuaires: Annuaire Automatique - Annuaire Categorille - Annuaire Andrimont - Annuaire ci-dessus - ensival belgique

annuaire Forum sur liendur.be

Ce site est listé dans la catégorie Personnes : Femmes de l'annuaire Actualité du référencement et Dictionnaire

Un jour, on demanda à Bouddha:   - "Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité?"  Il répondit: - "Les hommes qui perdent la santé pour gagner de l'argent et qui, après, dépensent cet argent pour récupérer la santé. A penser trop anxieusement au futur, ils en oublient le présent, à tel point qu'ils finissent par ne vivre ni au présent ni au futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu".
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com