FORUM FÉMININ DU QUÉBEC POUR LES QUÉBÉCOISES
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Casse-Noisette : rêverie à l'école Alphonse-Pesant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bergère
Femme d'or de Féminibec
Femme d'or de Féminibec


Féminin
Nombre de messages : 3006
Age : 67
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Science de l\'être
Humeur : Amicale
Date d'inscription : 11/10/2008

MessageSujet: Casse-Noisette : rêverie à l'école Alphonse-Pesant   Sam 13 Déc - 6:39:48




À l'école Alphonse-Pesant, à Saint-Léonard, les élèves de première année de Sylvia Pedi ne tiennent plus en place: mardi prochain, ils assisteront à une représentation du Casse-Noisette des Grands Ballets canadiens de Montréal, à la Place des Arts.

Ce somptueux ballet, présenté par les GBCM depuis 1964, les transportera au coeur des songes de la petite Clara, au Pays des neiges, puis au Royaume des friandises.

«Mes élèves viennent de famille plutôt pauvres et leurs parents n'ont pas d'argent pour ce genre de choses. Je pense que ça va être, pour eux, une façon bien spéciale de fêter Noël», confie Mme Pedi, toute contente que sa classe ait été sélectionnée par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport pour participer à cette activité.

En fait, si la professeure peut offrir une telle sortie à ses élèves, c'est uniquement grâce au Fonds Casse-Noisette pour enfants des GBCM, qui existe depuis 11 ans. Cette année, ce fonds, financé par des dons privés et publics, permettra à près de 2000 élèves issus de milieux défavorisés d'assister à une représentation du célèbre ballet, basé sur le conte
d'Hoffmann.

«Casse-Noisette, c'est du rêve, de la musique et c'est le Royaume des friandises... Et mes élèves m'en parlent du Royaume des friandise!», rigole la professeure. Pour elle, Casse-Noisette est d'ailleurs prétexte à aborder une foule de sujets, comme les différentes traditions de Noël. «Certains enfants voulaient aussi savoir s'il allait faire noir, noir, noir dans la salle de spectacle», raconte Mme Pedi, qui en a profité pour discuter avec eux des peurs.

En novembre, grâce aussi au Fonds Casse-Noisette, sa classe a reçu la visite de danseurs des GBCM. La première danseuse Rachel Rufer, le soliste John Hall et la demi-soliste Marisa Pauloni sont venus leur parler du conte, de la musique et du ballet Casse-Noisette, mais aussi de la vie de danseur.

«Les enfants ont été étonnés d'apprendre que les danseurs professionnels s'entraînent tous les matins à 9h en plus de répéter avant un spectacle!» lance Mme Pedi, surprise elle-même de côtoyer des danseurs prêts à répondre aux questions des petits, qui, émerveillés, se sont prêtés à reproduire la célèbre scène de la bataille entre les rats, les souris et les soldats de plomb. «Je crois qu'ils vont se souvenir longtemps de cette expérience», conclut leur professeure.

*** Casse-Noisette des Grands Ballets canadiens de Montréal, du 13 au 30 décembre à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.
Stéphanie Brody, collaboration spéciale /La Presse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Casse-Noisette : rêverie à l'école Alphonse-Pesant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CASSE-NOISETTE
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» mes playlines des films
» Le Grand Ballet de l’Opéra Municipal de Kiev
» LES ADIEUX DE MANUEL LEGRIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forum de débats :: Actualités à la UNE :: Les grands évènements-
Sauter vers:  

toutMontreal.com 

ref multi-annuaires: Annuaire Automatique - Annuaire Categorille - Annuaire Andrimont - Annuaire ci-dessus - ensival belgique

annuaire Forum sur liendur.be

Ce site est listé dans la catégorie Personnes : Femmes de l'annuaire Actualité du référencement et Dictionnaire

Un jour, on demanda à Bouddha:   - "Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité?"  Il répondit: - "Les hommes qui perdent la santé pour gagner de l'argent et qui, après, dépensent cet argent pour récupérer la santé. A penser trop anxieusement au futur, ils en oublient le présent, à tel point qu'ils finissent par ne vivre ni au présent ni au futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu".
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit