FORUM FÉMININ DU QUÉBEC POUR LES QUÉBÉCOISES
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les classes débordent !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bergère
Femme d'or de Féminibec
Femme d'or de Féminibec


Féminin
Nombre de messages : 3006
Age : 67
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Science de l\'être
Humeur : Amicale
Date d'inscription : 11/10/2008

MessageSujet: Les classes débordent !   Mer 12 Nov - 4:24:24


Les classes des écoles publiques sont si souvent surpeuplées que le ministère de l'Éducation a dû verser 11,6 millions en compensation aux enseignants en 2006-2007, selon les données obtenues par La Presse. C'est une hausse de 7 % - ou 728 000 $ - par rapport à l'année précédente. Un total de 20 000 professeurs ont reçu une indemnité parce que leurs classes comptaient davantage d'élèves que le maximum prescrit.

«Cette prime était supposée être un frein aux dépassements du nombre d'élèves par classe, mais ça n'a pas l'air de les freiner trop-trop», observe Yves Parenteau, porte-parole de l'Alliance des professeurs de Montréal. «C'est un problème grandissant», affirme Martin Lauzon, président du syndicat de l'enseignement des Basses-Laurentides.Les maximums prévus sont pourtant déjà assez élevés : 32 élèves par classe au secondaire, de 22 à 29 au primaire et 20 en maternelle. Seuls les milieux défavorisés ont droit à des groupes réduits à 20 enfants au début du primaire (1re et 2e années). Fait à noter, Québec considère que les élèves en difficulté occasionnent un surcroît de travail tel qu'ils valent environ deux enfants chacun.

Oui, les compensations et le nombre d'enseignants touchés sont en hausse, reconnaît le ministère de l'Éducation. «L'évolution des sommes au fil des ans peut s'expliquer, en partie, par l'augmentation annuelle des enseignants et les correctifs apportés dans le cadre de l'équité salariale», indique Stéphanie Tremblay, porte-parole du Ministère.

«L'organisation scolaire est très complexe, ajoute Bernard Tremblay, directeur des relations du travail à la Fédération des commissions scolaires. Comme je le dis avec humour : les enfants n'arrivent pas en paquet commode de 24, 30 ou 32 élèves pour faire une classe.» Il est parfois difficile de déménager les élèves en trop dans une autre école, surtout si cela veut dire qu'ils devront faire deux heures d'autobus jaune par jour, souligne-t-il.

De nouvelles classes ?

Pourquoi ne pas ouvrir de nouvelles classes ? «Pour économiser», tranche M. Lauzon. Selon la Fédération des syndicats de l'enseignement, créer un nouveau groupe coûte 70 000 $, soit 30 000 $ de plus que le versement des compensations pour 20 classes de première année ayant un élève en trop.

La convention collective ne permet pas «de dépasser les maximums comme on veut», répond M. Tremblay. Quatre motifs sont prévus : un manque de locaux, un nombre restreint de groupes par école, la situation géographique et la carence de personnel qualifié disponible.

Or, presque toutes les commissions scolaires (67 sur 70) comptaient des classes surchargées l'an dernier. Et ce n'est pas en région éloignée, où les écoles sont rares, que les profs sont le plus touchés, mais à Montréal et dans sa banlieue

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) remporte la palme avec 2179 profs affectés par cette surpopulation en 2006-2007. Coût de la facture : 1,8 million, soit 450 000 $ de plus que l'année précédente. Il est normal que la CSDM arrive en tête, puisqu'il s'agit de la plus grande commission scolaire au Québec, fait valoir sa présidente Diane De Courcy.

Les compensations moyennes versées à la CSDM (814 $) sont également plus élevées que la moyenne nationale, qui est de 585 $. L'explication la plus plausible, selon Mme De Courcy : «Le faible nombre d'élèves déplacés à la CSDM - en moyenne seulement 0,1 % d'entre eux - a un impact là-dessus.» L'intégration de nombreux élèves en difficulté dans les classes ordinaires et l'offre de plusieurs cours optionnels font aussi bondir la taille des groupes, avance-t-elle.
Des solutions

Chose certaine, «aucun enseignant n'est content d'avoir ce surplus d'argent, assure Jean-Marc Perron, prof à l'école primaire Laurent-Benoît, à Saint-Hubert. Au contraire, on serait prêts à payer pour avoir moins d'élèves !» M. Perron n'avait que 22 élèves il y a deux ans, contre 28 actuellement. «Évidemment, j'avais plus de temps à donner à chacun et plus d'espace dans la classe. J'ai pris ça comme un cadeau.»

Dany, prof de maths au secondaire dans la couronne nord, a déjà refusé un 36e élève parce qu'il n'y avait pas de place pour 36 pupitres dans sa classe. «Pour un seul berger, un troupeau de 35 brebis, ça devient épuisant à encadrer et à éduquer», témoigne-t-il.

Il y a pourtant des solutions. À la Commission scolaire des Affluents, à Repentigny, une entente avec les enseignants prévoit que seul un groupe par niveau peut dépasser la norme établie au primaire. Au secondaire, des primes plus généreuses qu'ailleurs au Québec dédommagent les profs aux prises avec de grands groupes.
Résultat : «Ici, les dépassements ne sont pas un problème», dit Frédéric Pilon, président du Syndicat de l'enseignement de la région des Moulins. D'autant plus que ce sont les écoles qui paient la note, pas la commission scolaire. «Quand les écoles paient, elles font plus attention», souligne-t-il.

Marie Allard /La Presse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les classes débordent !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RENTREE DES CLASSES
» Mixité dans les classes primaires
» CFM - NOS PHOTOS DES CLASSES et UNIQUEMENT
» Rentrée des Classes
» Webcam lac Léman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forum de débats :: Actualités à la UNE-
Sauter vers:  

toutMontreal.com 

ref multi-annuaires: Annuaire Automatique - Annuaire Categorille - Annuaire Andrimont - Annuaire ci-dessus - ensival belgique

annuaire Forum sur liendur.be

Ce site est listé dans la catégorie Personnes : Femmes de l'annuaire Actualité du référencement et Dictionnaire

Un jour, on demanda à Bouddha:   - "Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité?"  Il répondit: - "Les hommes qui perdent la santé pour gagner de l'argent et qui, après, dépensent cet argent pour récupérer la santé. A penser trop anxieusement au futur, ils en oublient le présent, à tel point qu'ils finissent par ne vivre ni au présent ni au futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu".
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit